Préparation concours écoles de journalisme - Paris, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille

Les anciens de l'Institut témoignent

Ils contribuent à la belle réussite de l'Institut

Cours et stages de préparation aux concours école de journalisme Paris, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille, Nice

Cours et stages de préparation aux concours des écoles de journalisme

Devenir journaliste

La profession se divise en quatre grands secteurs d’activité : La presse écrite ou on-line, les agences de presse, la radio et la télévision :

  • Rédacteur : son travail s’étend de la collecte d’informations à la diffusion par voie de presse. Le métier implique des contacts extérieurs nombreux, une bonne culture générale, des capacités rédactionnelles et une grande mobilité.
  • Agencier : l’agencier travaille pour une agence de presse, soit au desk, où les journalistes sélectionnent, corrigent ou réécrivent les dépêches qui leur sont envoyées par les correspondants du monde entier, soit sur le terrain, en tant que correspondant.
  • Journaliste reporter d’images : le JRI réalise des reportages pour les journaux et les magazines télévisés. Caméra à l’épaule, il couvre tous les sujets d’actualité et les événements du monde. C’est un électron libre qui doit disposer de grandes capacités d’autonomie.
  • Secrétaire de rédaction : le SR travaille à la lisibilité et à la compréhension d’un article de presse écrite. Il opère des corrections et assure le lien entre la rédaction et la fabrication du journal. Il est souvent amené à vérifier l’exactitude d’un fait.
  • Journaliste radio : le journaliste radio doit, en plus des qualités requises pour ses confrères, savoir monter, mixer une bande son et «poser sa voix» pour passer à l’antenne. La réactivité est la clé de voûte de cette profession
  • Journaliste web : il doit savoir restituer l’information dans son contexte, avec rigueur et rapidité. Il écrit des paragraphes courts et les articles sont agrémentés de liens vers d’autres documents : images vidéo, sons, textes, autres sites complémentaires...
  • Localier : il exerce dans une agence locale d’un quotidien régional et couvre tous les événements qui se situent dans sa zone de diffusion. Bien enraciné dans sa région, il en connaît les spécificités.
  • Rédacteur en chef : à la tête de l’équipe rédactionnelle, le rédacteur en chef veille au respect de la ligne éditoriale d’une publication ou d’un journal audiovisuel. Il détermine les sujets à traiter puis définit les «angles» à aborder.
  • Chef d’édition : en télévision, le chef d’édition est le journaliste chargé de coordonner les équipes techniques et rédactionnelles. Il détermine l’ordre de passage des sujets du journal en fonction des instructions du rédacteur en chef.

Concours écoles de journalisme : présentation

Il s'adresse aux étudiants titulaires au minimum d'un Bac + 3.

Il concerne les écoles les plus réputées et reconnues par la profession telles que CFJ (Centre de Formation des Journalistes), IPJ (Institut Pratique du Journalisme), ESJ Lille (École Supérieure de Journalisme), EJT (Ecole de Journalisme de Toulouse, Bordeaux, Paris et Lyon), CELSA (École des hautes études en sciences de l'information et de la communication).

Les épreuves des concours

CFJ - Centre de formation des journalistes

LES ÉPREUVES ÉCRITES D’ADMISSIBILITÉ

1 - Connaissance de l’actualité : QCM 100 questions. Coefficient 2 • Durée 45 mn

Questions destinées à vérifier les connaissances en actualité (nationale et internationale, politique,économique, sociale, scientifique, sportive ou culturelle).

2 - Sujet d’actualité : Coefficient 2 • Durée 1h45

Trois titres d’articles sont proposés, le candidat en choisit deux et rédige deux courts articles (1 page chacun).

3 - Culture générale et français : QCM. Coefficient 3 • Durée 1h

Culture générale 60 questions (histoire, géographie, religion, santé, sport, droit, économie, sciences...) et français 40 questions (grammaire, vocabulaire,
orthographe...).

4 - Rédaction d’un synopsis : Coefficient 2 • Durée 1h30

Préparer une émission, un débat radio ou TV. Deux thèmes sont proposés, il faut en choisir un, organiser le débat avec des invités, prévoir les temps de parole et les éclairages par d’autres supports.

5 - Épreuve de créativité : Coefficient 3 • Durée 1 heure 30

Les candidats ont à traiter librement d’un thème imposé. Tous les genres de l’expression écrite sont permis. Cette épreuve est l’occasion, pour le candidat, de démontrer sa vivacité d’esprit, ses qualitésd’écriture et son originalité.

LES ÉPREUVES ÉCRITES D’ADMISSION

1 - Enquête reportage (écrit) : Coefficient 2 • Durée 10h

Chaque candidat dispose de 10 heures pour traiter un sujet tiré au sort le matin. Il doit impérativement effectuer son enquête seul, par ses propres moyens.

La rédaction se fait au CFJ entre 18h et 20h. La réussite à cette épreuve impose un travail de recherche de l’information, incluant des rencontres avec des interlocuteurs bien choisis. La dimension “repor-tage” implique que l’on rapporte non seulement des faits, des chiffres, mais aussi des choses vues et entendues.

2 - Enquête reportage (oral) : Coefficient 1 • Durée 20 à 30 minutes.

Le lendemain après-midi, le candidat expose et justifie sa démarche et ses choix devant un jury de professionnels.

3 - Sélection de dépêches (oral) : Coefficient 1 • Durée 20 à 30 minutes

Dix dépêches d’agence sont remises au candidat. Après 15 minutes de préparation, ce dernier les présente à un jury. Le candidat doit expliquer l’intérêt des dépêches dont il dispose en fonction des médias dans lesquels les informations pourraient être rapportées. Le candidat est jugé sur sa capacité à distinguer les sujets pertinents dans une masse d’informations et à en démontrer l’intérêt.

4 - Entretien de motivation : Coefficient 2 • Durée 20 à 30 minutes

Tous les candidats ont un entretien approfondi avec un jury composé de responsables du Centre et de journalistes professionnels. Il vise à apprécier leur degré de motivation, leur état de préparation et leurs aptitudes à exercer le métier de journaliste ; ceci dans le souci d’éviter toute erreur d’orientation.

5 - Anglais : Coefficient 1 • Durée 20 à 30 minutes

L’épreuve suppose une bonne maîtrise de la langue courante, entretenue par une pratique régulière depuis la fin de la terminale. Elle consiste en une série de tests destinés à évaluer la compétence linguistique du candidat, ses connaissances syntaxiques et lexicales, ainsi que sa compréhension d’un texte écrit.

IPJ Institut Pratique du Journalisme

Les épreuves d’admissibilité

1 - Questionnaire de culture générale : QCM 100 questions - Coefficient 1.5 • Durée 45 minutes
Questions portant sur de nombreux domaines (histoire, géo, religion, santé, sports, littérature, presse, institutions, sciences…)

2 - Maîtrise de la langue française : QCM 40 questions - Coefficient 2 • Durée 1 heure L’épreuve consiste en une série de tests visant à vérifier la bonne maîtrise du vocabulaire, de la syntaxe et de l’orthographe.

3 - Questionnaire de réflexion logique : 30 questions - Coefficient 1.5 • Durée 45 minutes 45
Pour vérifier de multiples compétences en particulier celles utilisées en data journalisme.

4 - Rédaction d’un synopsis d’article : Coefficient 2.5 • Durée 1h30
L’épreuve sert à tester la créativité du candidat, sa capacité à construire, ordonner les éléments d’un sujet en tenant compte du public visé.

5 - Epreuve des 5 W : 25 questions - Coefficient 2.5 • Durée 1h30

A partir d’un mot, d’une photo ou d’une phrase, le candidat retrouve l’événement, le lieu, la date, les personnes impliquées et remet cet événement dans son contexte.
Les épreuves d’admission

1 - Entretien sur la connaissance de l’actualité - Coefficient 3 • Durée 20 minutes
2 - Entretien sur la motivation - Coefficient 3 • Durée 20 minutes
3 - Entretien en langue vivante étrangère - Coefficient 2 • Durée 15 minutes
4 - Epreuve écrite rédactionnelle collective - Coefficient 2 • Durée 4 heures
Une partie de la note est commune à l’équipe, une partie récompense celui ou celle ayant fourni la plus grosse partie

ESJ Ecole Supérieure de Journalisme de Lille

Les épreuves d’admissibilité

1 – Libre propos - Coefficient 2 • Durée 1h30.  Le candidat rédige un texte libre dont le thème lui est suggéré de manière à permettre des interprétations variées. Il s’agit de tester la créativité du candidat, la richesse de ses moyens d’expression, la fécondité de son imagination et sa capacité à la maîtriser, son aptitude à sortir des sentiers battus sans se précipiter dans l’extravagance.

2 – Actualité et compréhension du monde contemporain - Coefficient 3 • Durée 2h30. Le candidat répond à une série de questions d’actualité et de compréhension du monde contemporain qui concernent des faits survenus dans les derniers mois qui précèdent le concours. L’épreuve comportera par ailleurs des questions de langue française.

3 – Film – Coefficient 2 • Durée 3h. Aussitôt après la projection d’un film, le candidat rédige un texte. Le jury cherche à vérifier sa capacité à être témoin d’événements et à les restituer en les hiérarchisant. Tous les genres de films (fiction, documentaire, film d’animation) peuvent servir de support à cette épreuve.

Les épreuves d’admission

1 – Actualité : • 10 mn de préparation, 20 mn à l’oral – note sur 20 points) Le candidat tire au sort deux sujets liés à l’actualité des mois qui précèdent le concours et en choisit un. Il dispose de 10 minutes pour se préparer. Il se présente ensuite devant un jury qui mesure les connaissances du candidat sur le sujet et sa capacité à le mettre en perspective. Le candidat doit à la fois être en mesure de rendre compte du sujet dans son actualité et d’en élargir le champ contextuel.

2 – Projet professionnel • pas de préparation, 20 à 30 mn à l’oral – note sur 60 point.  Le candidat est interrogé sur son projet professionnel. L’objectif principal poursuivi par le jury est de vérifier la solidité et la motivation du projet professionnel.

3 – Anglais • 15 minutes de rédaction et 15 minutes d’entretien – note sur 20 points. Le candidat tire un sujet au sort, doit écrire sur le thème imposé une brève, un texte d’environ 10 lignes. Il se présente ensuite face à un examinateur et entretient avec lui une discussion sur ce thème. L’examinateur tiendra compte prioritairement de la prestation orale du candidat qui sera pondérée par sa prestation écrite.

IFP

La sélection s’effectue selon les modalités suivantes :

Première étape : une sélection sur dossier, dans lequel, en plus du parcours universitaire, l’étudiant doit fournir un CV, une attestation de stage et rédiger un autoportrait.

Deuxième étape : deux épreuves écrites d’admissibilité :

- une épreuve de «réflexion sur les médias» sous forme d’une dissertation, d’une durée de 2h, notée sur 50 points.

- une épreuve mêlant questions d’actualité et questions de culture générale, 100 QCM, durée 1h, notée sur 50 points.

Troisième étape : trois épreuves

- une épreuve écrite d’anglais d’une heure, notée sur 20 points

- un reportage noté sur 30 points (chaque candidat dispose de 8 h pour traiter un sujet donné le matin même).

La rédaction du papier se fait à l’IFP entre 18h et 20h
- un entretien avec le jury composé d’universitaires et de journalistes professionnels. Cet entretien est noté sur 50, il porte sur le reportage, la connaissance de l’actualité et sur les motivations.

Epreuve optionnelle
- trois points peuvent être gagnés avec cette épreuve utilisant le smartphone.

CELSA École des hautes études en sciences de l'information et de la communication

Les épreuves d’admissibilité
 
1 - Dossier de dépêches - Coefficient 3 • Durée 3 h : un dossier d’une vingtaine de dépêches ayant trait à un sujet donné est remis aux candidats qui doivent répondre de manière synthétique à plusieurs questions. Cette épreuve fait appel aux qualités d’analyse, de raisonnement, de synthèse et d’expression des candidats ainsi qu’à leur intérêt pour l’actualité.

2 - Epreuve de créativité – Coefficient 3 • Durée 1h.30. : à partir de supports écrits ou audiovisuels, les étudiants devront proposer la rédaction d’un texte original et cohérent.

3 - Culture générale et connaissance de l’actualité – Coefficient 2 • Durée 1h30 : portant sur l’actualité des mois précédant le concours et sur la vie économique, sociale, culturelle…, l’épreuve vise à vérifier l’intérêt des candidats pour les événements, les débats, les idées, les positions des personnalités contemporaines et les faits de société rapportés par les médias.

4. Anglais – Coefficient 2 • Durée 1h30 : l’épreuve se présente sous la double forme d’un test permettant d’évaluer le niveau des connaissances sur le plan des structures grammaticales et lexicales (texte à trous) et d’un exercice de rédaction d’une page (essai de 300 à 400 mots). Pour cet exercice, il est demandé de développer une réflexion personnelle en s’appuyant sur des exemples précis et concrets qui témoignent d’un intérêt pour l’international.

Les épreuves d’admission

1 - Oral d’anglais – Coefficient 2 : les candidats écoutent pendant 15 minutes l’enregistrement (d’environ 5 minutes) d’une émission radio (la prise de notes est autorisée). Ils doivent être ensuite capables de le résumer et de répondre en anglais aux questions d’un jury anglophone. Cette épreuve vise à apprécier le niveau de compréhension auditive et d’expression orale des candidats.

2 - Entretien avec un jury – Coefficient 8 : les candidats déclarés admissibles se présentent aux entretiens devant la commission d’admission. Cette commission, composée d’universitaires et de journalistes appréciera lors de l’entretien la motivation du candidat et ses aptitudes à exercer le métier de journaliste

Se préparer à l'année aux concours des écoles de journalisme (Paris, Toulouse, Lyon et Bordeaux)

Bien que leurs concours soient différents, les écoles s’appuient toutes sur cinq piliers fondamentaux :

  • L’actualité,
  • Une solide culture générale, historique et géopolitique,
  • Une bonne maîtrise du français écrit,
  • L’anglais écrit et oral,
  • L’entretien

Organisation de la préparation concours Journalisme :

À titre indicatif, la répartition hebdomadaire des différents cours est développée ci-dessous :

De mi-septembre à mi-mai
Matières Répartition horaire hebdo : 32h*
Français / Culture générale et actualités 10h
Histoire 8h
Anglais 4h
Travail sur les épreuves spécifiques (dossier de dépêches, épreuve de créativité...) 6h
Etude 4h
4 concours blancs sont organisés dans l'année

*Le volume horaire est donné à titre indicatif, il peut être soumis à quelques variations

Pour vous inscrire à la Prépa annuelle concours Journalisme merci de nous contacter

Ou suivre la préparation annuelle à temps plein aux concours de journalisme ?

  • Prépa annuelle à temps plein concours journalisme à Paris, au 1 Place de la République, dans le 3ème arrondissement
  • Prépa annuelle à temps plein concours journalisme à Toulouse, au 66 Boulevard de Strasbourg, à proximité de la place Jeanne d'Arc
  • Prépa annuelle à temps plein concours journalisme à Lyon, au 40 Rue des Remparts d'Ainay, dans le 2ème arrondissement
  • Prépa annuelle à temps plein concours journalisme à Bordeaux, au 55 rue Ségalier 33000 Bordeaux

Stages de préparation concours des écoles de journalisme

Programme des stages de préparation concours écoles de journalisme :

Chaque stage est une unité pédagogique indépendante comprenant des cours, des méthodes, des exercices ainsi qu'un concours blanc.

Le contenu de chaque stage est décrit dans le tableau suivant et correspond au socle nécessaire de méthodologie et de connaissances pour postuler aux écoles suivantes :

  • ESJ Lille
  • CFJ Paris
  • IPJ Paris
  • CELSA
  • IFP
  • CUEJ
  • IJBA

Les cours se déroulent du lundi au vendredi, le samedi étant consacré aux concours blancs.

Organisation de la préparation concours Journalisme :

À titre indicatif, la répartition hebdomadaire des différents cours est développée ci-dessous :

Toussaint, février et Pâques
Matières Répartition horaire hebdo : 36h*
Actualité / Connaissances du monde contemporain 10h
Anglais 10h
Épreuve specifique (Rédaction d'article) 5h
Français 5h
Concours blanc 6h

*Le volume horaire est donné à titre indicatif, il peut être soumis à quelques variations

Pour vous inscrire aux stages de prépa concours Journalisme merci de nous contacter

Ou suivre les stages de préparation aux concours de journalisme ?

  • Stage vacances prépa concours écoles de journalisme à Paris, au 1 Place de la République, dans le 3ème arrondissement
  • Stage vacances prépa concours écoles de journalisme à Toulouse, au 66 Boulevard de Strasbourg, à proximité de la place Jeanne d'Arc
  • Stage vacances prépa concours écoles de journalisme à Lyon, au 40 Rue des Remparts d'Ainay, dans le 2ème arrondissement
  • Stage vacances prépa concours écoles de journalisme à Bordeaux, au 55 rue Ségalier 33000 Bordeaux

ACTUALITÉ DU GROUPE CAPITOLE

Haut de page